Qui suis-je ?

Poète je suis, poète je demeure

Pour que Liberté jamais ne meure

Ne crains rien, visiteur, mon propos n’est pas d’initier une discussion métaphysique sur le pourquoi de nos existences mais simplement de me présenter.

Sandrine

Je m’appelle Sandrine Defoug ; je suis née le 29 mars 1970 à Commercy d’un père documentaliste dans un lycée et d’une mère ouvrière dans une entreprise de matériel de soudage.

Adolescente, charmée par les univers mathématiques, je m’orientai tout naturellement vers une carrière scientifique.

Mes études d’ingénieur puis mon parcours professionnel m’ont progressivement éloignée de ma Meuse natale. Après avoir habité la région parisienne, Grenoble puis Toulouse, je réside désormais sur la Côte d’Azur.

C’est un peu avant l’âge de 30 ans que je fus séduite par le monde féerique de la poésie contemporaine. Nul besoin de rimes ou d’alexandrins. Juste ouvrir son âme et livrer aux mots ses émotions les plus intimes.

En mai 2012, je décidai d’expérimenter un autre genre littéraire et débutai ma tout première nouvelle par ces mots : « C’est décidé. Demain, je me débarrasse de mon chef. Définitivement. Une seule méthode : l’assassiner. »

Le très bon accueil de cette fiction – car, rassure-toi, c’en était une ! – par mes collègues de travail, mes supérieurs et mes amis ainsi que par le jury du concours de la Société des Poètes et Artistes de France – délégation Benelux – qui lui a décerné le deuxième prix, m’encourage à imaginer d’autres récits.

Désormais, la journée, j’ai la tête bien au-dessus des nuages puisque travaillant dans une entreprise de satellites. Et le soir, je m’évade au-delà de la voie lactée à travers les joies de l’écriture.

« Désir d’être » est mon premier recueil de poésies et « Envie de… » mon premier recueil de nouvelles. Dans mon troisième ouvrage, « Parce que c’est TOI », se rejoignent nouvelles, poésies, lettres et contes, pour célébrer la féerie des sentiments.

Puisses-tu partager avec moi le plaisir que j’ai éprouvé lors de leur conception  !